Communiqué: La LMB: identité, financement, Frères Musulmans

0

COMMUNIQUE: Visuel islam modérationLa LMB : identité, financement, Frères Musulmans,…

Le 10 mars 2016 est publié un article dans le Vif/L’express qui titrait « Le Qatar et le Koweït financent la Ligue des Musulmans de Belgique » et dans une autre version sous le titre « Le Qatar investit chez les Frères ». Cet article est signé par la journaliste Marie-Cécile Royen.

Le financement et les projets de la LMB ou le pseudo-scoop de Marie-Cécile Royen du Vif/L’express

Cet article a le mérite de prouver que La Ligue des Musulmans de Belgique est une association claire, transparente et qui œuvre dans le cadre de la légalité. Pour preuve, la possibilité pour tout un chacun de se procurer ses bilans aux greffes du tribunal de commerce comme cela a pu être le cas pour la journaliste en question et dont une partie de ce bilan est repris dans son article. De plus, la LMB n’était pas dans l’obligation légale de fournir un bilan détaillé qui précise de cette manière ses entrées et ses sorties d’argent. Me Christophe Boeraeve[1], avocat fiscaliste et spécialiste des asbl, confirme que la LMB, étant donné qu’elle ne remplit pas 2 des 3 critères légaux : « n’a aucune obligation de se conformer aux dispositions de la loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises et donc de remettre des comptes détaillés ». En réalité, les bilans financiers de la LMB, de par leur clarté, sont plus de nature à rassurer que d’inquiéter, et tout particulièrement dans le contexte actuel. En réalité, il aurait été plus pertinent et plus honnête de la part de notre journaliste qu’elle salue cet effort de transparence de la LMB par rapport à ses comptes.

Nous nous étonnons des insinuations maladroites contenues dans cet article lorsque la journaliste s’interroge « sur l’usage de l’argent » ou qui évoque « de mystérieux projets » ou encore parle de « révélations » comme s’il s’agissait d’un scoop. Malheureusement, ces insinuations sont de nature à susciter une suspicion gratuite. Cela nous rappelle malheureusement un précédent article au titre provocateur qui titrait : « Comment les Frères Musulmans ont pris en otage la Belgique», article par ailleurs dont de nombreux manquements à la déontologie journalistique ont été constatés par le Conseil de déontologie journalistique.

La LMB ne fait pourtant pas mystère de ces projets de centres culturels musulmans. Bien au contraire, toutes les informations se trouvent diffusées publiquement sur son site internet (citée par la journaliste elle-même) et lors de chaque foire musulmane, le stand de la LMB expose ses projets. Ceux-ci sont portés avant tout par des citoyens belges qui veulent offrir des services à la communauté musulmane afin qu’elle pratique son culte dans la dignité et nous avons comme ambition de faire de nos centres des espaces de rencontres ouverts au public et aux écoles. Cela est déjà le cas du centre de la LMB qui se trouve à Verviers et qui jouit d’une excellente réputation auprès des autorités locales et de la population de par ses activités, de par son implication citoyenne et de par son ouverture à toutes et à tous. Lorsque les projets en cours seront terminés, la LMB les inaugurera et se fera un plaisir d’inviter ses voisins, les élus locaux, les membres des autres cultes, sans exception, et les journalistes.

Les financements, que la LMB reçoit, se font sur base de projets qu’elle conçoit elle-même, qu’elle présente et pour lesquels elle garde sa totale indépendance dans ses décisions, dans le choix de la construction, de la vision, de la pédagogie et des activités. Pour cela, la LMB ne se privera d’aucune piste de financement venant d’institutions caritatives ou de donateurs étrangers ou européens tant que ces dons n’impliquent aucune ingérence de qui que ce soit. Ne négligeons pas non plus les retombées positives de cet apport d’argent qui sera investi en Belgique. Ceci sera incontestablement un plus pour notre économie et nous devrions nous en réjouir.

L’article pointe du doigt en disant que « En tant qu’association sans but lucratif, la Ligue avait l’obligation d’obtenir une autorisation du Ministère de la Justice pour recevoir de tels dons ». A ceci nous répondons que dès le départ, la LMB a pris contact avec un service du Ministère de la Justice pour s’informer sur la nécessité ou non d’obtenir une autorisation préalable pour l’obtention de dons de l’étranger. La personne en charge a précisé que tant que ces dons sont transférés de compte bancaire à compte bancaire, cela ne nécessitait pas d’autorisation particulière et qu’il n’y avait aucun problème. « La réponse obtenue par la Ligue des Musulmans de Belgique du fonctionnaire du SPF justice est en tous points conforme à la loi du 02 mai 2002 (dont article ajouté à la loi du 27 juin 1921) et qui exclut expressément de ce régime d’autorisation les dons manuels, non établis par acte authentique, comme par exemple : les dons par virement bancaire ou par remise des sommes ou des meubles de la main à la main» souligne Me Christophe Boeraeve. Malheureusement ce genre d’affirmations est également de nature à jeter gratuitement l’opprobre sur une association et ses membres. Doit-on y voir une négligence fautive de la part de l’auteur ou une intention de nuire ?

Quant à la dernière affirmation de cet article selon laquelle la LMB aurait reçu « l’appui d’un conseiller de l’ambassade du Qatar qui se portait garant », nous la remercions de citer le nom de ce « fameux » conseiller. Mais aussi de quoi se portait-il garant ? Qu’insinue-t-on ? Quel intérêt pour le lecteur d’avoir de telles affirmations anonymes ?…

Me Christophe Boeraeve s’interroge : « Je ne comprends pas les insinuations malveillantes contenues dans cet article. A défaut de toute condamnation ou même inculpation, AUCUN amalgame ou autre insinuation n’est tolérable. Je pose même la question : pourquoi ne pas se réjouir que nos amis musulmans d’outre-mer contribuent et soutiennent nos frères musulmans belges. Oui, je parle de nos frères. Et si certains médias et journalistes voulaient abandonner la peur qui nécessairement mène à la haine et la violence pour valoriser les échanges économiques, culturels et financiers avec nos amis musulmans comme autant d’opportunités plutôt que des menaces insensées, nous pouvons tout de suite développer ensemble les bases d’un monde meilleur! (…) Faut-il fermer toute forme de collaboration et d’échange avec les pays du Moyen-Orient? La foi musulmane ne rapproche-t-elle pas les gens et en particulier les hommes d’affaires et leurs familles? Qui n’a pas comme moi expérimenté avec un collègue de travail ou un partenaire commercial à quel point sa foi (musulmane) le rendait plus humain et enrichissait la relation par cette dimension spirituelle ? Les entreprises belges comme Besix et Tractebel ne peuvent-elles pas témoigner de la richesse des échanges entre notre Royaume et d’autres pays du Moyen-Orient?

Nous étions par ailleurs plus de 400 hommes et femmes d’affaires en mars de l’année dernière lors de la Mission économique belge présidée par SAR la Princesse Astrid[2]. M. Karim CHEMLAL, vice-président de la Ligue des Musulmans de Belgique était également présent et fort actif avec ses membres tant sur place que de retour en Belgique.

Quel potentiel pour nos nombreux belges d’origine musulmane et les liens avec nos partenaires commerciaux, économiques, politiques et culturels du Monde Arabe ? Pourquoi s’interroger sur des soutiens à des initiatives démocratiques et participatives en Belgique (…)? Le Qatar comme les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite sont à 5 heures de vol… La Belgique compte plus de 600 mille musulmans. Comment ne pas voir dans la connaissance qu’ont nos amis belges d’origine musulmane de la langue, l’économie, la religion et de la culture arabe autant d’opportunités pour nos entreprises et entrepreneurs ?

En Belgique, et à l’étranger, la Ligue des Musulmans de Belgique revendique avec fierté sa double appartenance : Belge ET Musulman et fait l’éloge de la diversité que je considère LA valeur à développer et chérir toujours plus et plus nombreux. »

L’identité de la LMB et les Frères Musulmans

Il n’est pas nouveau que certains s’acharnent à assimiler la LMB à l’organisation des Frères Musulmans ou pour reprendre à nouveau les termes de l’article : « La coupole des Frères Musulmans « canal historique ». Tout d’abord, la LMB est contre la diabolisation de quels que courants musulmans que ce soient, y compris les Frères Musulmans, tant que ceux-ci n’appellent pas à la violence et à la haine.

Pour ce qui est de l’identité de la LMB, celle-ci refuse catégoriquement qu’on la considère comme une branche des Frères Musulmans dont elle n’est liée ni organiquement, ni « officieusement ». La LMB est une association belge, ouverte à toutes et à tous. Elle a ses objectifs, ses moyens, sa philosophie, son mode de fonctionnement et ses instances dirigeantes clairement spécifiés dans ses statuts. Toute personne qui partage ceux-ci peut adhérer à la LMB et contribuer par son effort à la réalisation de ses objectifs.

La LMB ne nie absolument pas qu’il a compté à une époque parmi ses membres quelques personnes (très limité en nombre) qui, dans leur pays d’origine étaient proches ou actifs avec des courants proches des Frères Musulmans ou autres courants modérés. Cela dit, leur engagement dans leur pays d’origine les concerne personnellement et n’implique en rien la LMB.

Toute personne investie au sein de la LMB se conforme aux objectifs et à la philosophie de la LMB. La LMB regorge en son sein de potentiels jeunes, moins jeunes et adultes qui sont bien loin des considérations de leur pays d’origine, et qui ont épousé les valeurs de leur pays la Belgique, sans parler des convertis. Toutes et tous sont dynamiques, ouverts, enthousiastes et responsables. Ils se considèrent comme des citoyens belges à part entière et soucieux à partir de leur spiritualité de contribuer positivement à l’essor de leur société. La LMB refuse le repli identitaire et s’inscrit dans une démarche visant à favoriser le vivre ensemble et de tisser des ponts entre les différentes composantes qui constituent la richesse de notre société.

La LMB s’inspire fièrement de la pensée réformiste de l’islam contemporain. Celle-ci prône une lecture de l’islam basée sur l’ouverture, le dialogue et le respect. C’est une lecture qui est fidèle à ses références, qui prend en considération la réalité et le contexte européen et qui est basée sur la modération et le juste-milieu (excluant ainsi toute forme d’extrémisme).

La LMB est signataire en 2008, avec plus de 400 associations musulmanes en Europe, de la Charte des Musulmans d’Europe élaborée par la Fédération des Organisations Islamiques d’Europe. Cette Charte, malheureusement mal connue, a le mérite de délivrer un discours clair et d’ouverture. Parmi les idées principales que défendent cette Charte et ses signataires, il y a :

  • Une lecture de l’islam, basée sur la modération et le juste-milieu et par conséquent le refus de toute forme d’extrémisme,
  • Le respect de l’être humain et les valeurs d’entraide, de solidarité et de fraternité envers autrui quelles que soient ses convictions,
  • La dignité humaine, le respect mutuel, l’égalité homme-femme et l’opposition à tout ce qui peut porter atteinte à la dignité de la femme,
  • La préservation du noyau familial,
  • Le respect des Droits de l’Homme, l’égalité entre les êtres humains, le respect de la diversité, la liberté de croire ou de ne pas croire et le refus de toute discrimination,
  • La promotion du dialogue et de l’ouverture,
  • Le refus de la violence et du terrorisme,
  • La démocratie et l’exigence de citoyenneté,
  • La préservation de la nature,
  • Le respect et la loyauté envers la Constitution et des lois du pays,
  • Le respect du principe de laïcité de l’Etat qui prône la neutralité de l’Etat, l’égalité entre tous les citoyens, le respect du pluralisme et de l’expression de ce pluralisme,
  • La promotion des valeurs utiles à notre société que sont : la justice, la liberté, la fraternité, l’égalité et la solidarité.

Voici les idéaux défendus par la LMB et qui se traduisent concrètement dans ses actions, ses prises de position et ses activités. Nos actions sur le terrain[3] sont les meilleurs témoins de notre identité.

La LMB, un rempart contre le radicalisme[4]

Pour clôturer, certes si certains aiment se retrouver devant les projecteurs des médias et des plateaux de télévision arguant qu’il faut agir contre la radicalisation qui pousse à la violence de certains musulmans (très minoritaires). La LMB, tout comme l’écrasante majorité des acteurs et dynamiques musulmanes et les mosquées de Belgique, constitue le meilleur rempart contre le radicalisme lorsqu’ils véhiculent une lecture de l’islam emplie d’une spiritualité profonde qui élève l’esprit, qui prémunit de l’endoctrinement et qui prône l’ouverture et le respect. Ces acteurs, en dehors des projecteurs, sont les premiers à être en contact avec les populations musulmanes et à faire un véritable travail de terrain. Au lieu de susciter constamment envers eux la suspicion, de surfer sur les peurs ou de tenter de les disqualifier, il serait temps que tous ces acteurs, dont la LMB, soient considérés comme des partenaires privilégiés pour un vivre ensemble dans la paix et l’harmonie.

Bruxelles, le 11 mars 2016

La Ligue des Musulmans de Belgique

[1] Licencié en communications sociales (IHECS), en droit (UCL) et en droit fiscal (Fiscale Hogeschool), Me. BOERAEVE est titulaire d’un Master in Law (UIUC – Illinois) et d’un diplôme d’Executive Master en Management (Solvay Business School). Il est chargé du cours de fiscalité associative à l’ULB, de droit des associations à l’ICHEC ainsi que de « Belgian Law » au Brussels Business Institute for Higher Education. Me. BOERAEVE a co-rédigé le guide pratique destiné aux créateurs et gérants d’ASBL : « l’ASBL pour TOUS » ainsi que le « Guide pratique ASBL, AISBL et FONDATONS», « Fiscalité associative », « Les travailleurs bénévoles », « la DLU en pratique », « Les intérêts notionnels », « L’essentiel des ASBL, AISBL et Fondations ». Il est l’invité de nombreux séminaires fiscaux et de droit des associations (108 séminaires) et l’un des rédacteurs d’ASBL INFO et de COMPTABILITE CREATIVE (www.kluwer.be<http://www.kluwer.be/>). »

[2] http://www.invest-export.irisnet.be/-/qatar-verenigde-arabische-emiraten-prinselijke-zending-21-27-maart-2015

[3] Nous comptons différentes initiatives d’ouvertures, notamment par la participation de LMB au projet « InterFaith to Faith » ou « ENORB » European Network on Orientations & Beliefs. La participation auparavant aux Tables rondes interconvictionnelles au sein de la commune de Saint-Gilles et réunissant des participants des différentes convictions. Des conférences lors des Foires Musulmanes sur la question de la diversité et du rapport à l’autre, la déconstruction de la notion du jihad par Ahmed Jaballah. Prochainement un séminaire par Ahmed Jaballah sur la thématique « Musulman européen et vivre ensemble ». L’invitation lors de la dernière Foire Musulmane de personnes différentes convictions juives, catholiques, laïques et musulmanes pour aborder la question des cours philosophiques. L’invitation de Monseigneur Lemmens pour un débat interconvictionnel sur la question de l’éthique. A plusieurs reprises des journalistes ont pu participer au prêche et à la prière du vendredi qui se donne intégralement en langue française. Les interviews et la diversité des intervenants sur la chaîne Youtube de la LMB tv témoigne de notre esprit d’ouverture. (https://www.youtube.com/channel/UCKUEk_W3aSSRC7JOQmJ5UoQ). Nous renvoyons également aux pages facebook de la « Ligue des Musulmans de Belgique » ainsi qu’à celle du « Complexe Educatif Culturel Islamique de Verviers » pour suivre nos activités et nos prises de position au jour le jour.

[4] Rappelons que la LMB n’a pas hésité à condamner par voie de communiqués (voir sur le site internet de la LMB) : la tuerie du musée juif, l’attentat contre Charlie Hebdo ainsi que les attentats de Paris. Elle a appelé suite à l’attentat contre Charlie Hebdo à manifester contre la violence et pour la liberté d’expression. La LMB est signataire de la « Déclaration de Bruxelles contre la radicalisation et pour la citoyenneté » dans le cadre de l’initiative « Convergences musulmanes ». La LMB est intervenue officiellement dans plusieurs médias suite aux attentats de Paris. Le forum de la Foire Musulmane de Bruxelles a été l’occasion à maintes reprises d’aborder la question du radicalisme avec la participation de plusieurs spécialistes dont la présence du bourgmestre de Malines, Bart Somers. L’organisation d’un week-end au vert en décembre 2015 de réflexion sur le radicalisme et l’instrumentalisation de la religion. Dernièrement une conférence de la LMB ayant pour thème « L’extrémisme musulman d’hier à aujourd’hui. Critiquer et déconstruire la pensée radicale ». Organisation de journées portes ouvertes de mosquées notamment au centre de la LMB à Verviers suite au démantèlement d’une cellule terroriste à Verviers.

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire